Accueil / Revue de Presse / Buralistes et cigarettes électroniques : la guerre a commencé

Buralistes et cigarettes électroniques : la guerre a commencé

Alors que Bruxelles peine a légiférer sur le statut de notre ecig, en France, il pourrait y avoir très bientôt jurisprudence entre buralistes et revendeurs de cigarettes électroniques.

Concurrence déloyale. Voilà le principal argument lancé par ce buraliste de Plaisance-du-Touch, non loin de Toulouse contre Esmokeclean, la boutique de cigarettes électroniques et accessoires réservés aux vapoteurs.

L’avocat du buraliste, Bertrand Desarnaut, affirme devant les caméras de la presse locale et nationale :

Cela crée une jurisprudence qui affirme que la vente de tous les produits pour fumer est réservée au réseau des buralistes. […] Ce qui implique que les autres vendeurs de cigarettes électroniques devront cesser la vente de la cigarette électronique en magasin et sur Internet

Une situation extraordinaire qui pourrait bouleverser non seulement l’économie mais aussi les habitudes à présent bien installées de 2 millions de vapoteurs en France. Plus de 2000 emplois sont ainsi menacés et peut-être plus encore sur Internet. Sur la décision de Justice, voilà ce que le Tribunal de Commerce de Toulouse  annoncé :

La société Esmokeclean assure la promotion indirecte du tabac par son nom et son emblème posé sur sa vitrine. Le produit vendu est bien dénommé « cigarette » […]. Cette promotion est prohibée comme assimilable à une publicité ou à une propagande indirecte en faveur du tabac

Bien évidemment, le propriétaire de la boutique Esmokeclean fera appel de cette décision de justice et affirme son engagement à aller encore plus loin si cela ne suffisait pas à lui donner gain de cause.

Je suis très surpris. On me demande tout simplement de fermer boutique, soi-disant au nom de la santé publique. Mais je ne compte rien changer à ma façon de travailler, y compris sur la publicité. On continue exactement comme avant, avec l’objectif d’ouvrir vingt magasins supplémentaires en 2014. Je pense que la profession va se mobiliser. Et il est urgent que les politiques prennent leurs responsabilités : c’est à eux de dépêtrer ce débat !

En cause ? La présence de la boutique de cigarettes électroniques à quelques pas du bureau de tabac qui a vu ses clients se diriger de plus en plus vers une solution plus saine pour fumer et/ou arrêter complètement. Trop racoleur sans doute pour ce buraliste ou une concurrence plus que dangereuse pour son commerce, quoiqu’il en soit, la guerre est ouverte entre les professionnels du tabac et ceux de l’ecig.

Une situation qui, si elle se termine par une victoire du buraliste, sonnera le glas et la fin de toutes les boutiques de cigarettes électroniques en France. A savoir qu’une jurisprudence (décision de justice sur une question, un problème, une situation donnée) fait presque office de loi et seule la Cour de Cassation est en mesure de l’annuler.

Mais au-delà de tout cela, il s’agit d’une communauté qui se lève contre une décision qui n’a pas eu lieu d’être. Ainsi, le CACE (Collectif des Acteurs de la Cigarette Electronique) s’indigne :

cace

Le juge est allé au-delà de son rôle […], alors même qu’un cadre réglementaire n’est pas encore fixé.

Voilà donc de quoi alimenter un débat qui n’en finira pas jusqu’à ce que le Parlement Européen fixe des règles précises au sujet de la vente de la cigarette électronique. Pour les buralistes, cette décision arrive comme un nouveau souffle d’air frais (si l’on peut dire ça). En effet, en 2012, le marché du tabac a connu une baisse notable de 4.9%.

Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes, a applaudi cette décision et n’exclu pas d’encourager d’autres buralistes à faire de même :

Tout ce qui ressemble à l’acte de fumer doit être encadré par l’Etat. […] Nous n’écartons pas l’idée d’inciter nos collègues buralistes à faire de même, c’est à dire à déposer plainte

Pour terminer, une vidéo de nos amis carrément dingues mais sympathiques de PixieVap en soutien à la boutique de cigarettes électroniques.

En attendant la suite de cette affaire houleuse et pleine de rebondissements que nous suivrons tous avec une passion non dissimulée, n’hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux de Kinamik et en commentaires, vos avis compte !

Bien sûr, il ya beaucoup de choses que vous pensez peut-être de la drogue. Il s’agit d’une méthode rentable pour acheter des médicaments. Beaucoup de gens ont besoin de médicaments pour autoriser la dysfonction sexuelle. Vous avez des questions sur Kamagra et Effets du Kamagra? Il est éventuel lequel vous lisiez au maintien de achat Kamagra Oral Jelly. Autre problème lequel nous devrions être Effets du Kamagra Oral Jelly. En outre, cela peut inclure la sclérose en plaques, l’anxiété, ou un trouble panique de quelque sorte. Tout remède peut causer des effets secondaires dangereux. Parfois, les effets secondaires peuvent être dangereux. Bien que ce remède ne soit pas destiné aux femmes, on ne s’attend pas à ce que ce médecine soit dangereux pour un bébé à naître.

Buralistes et cigarettes électroniques : la guerre a commencé
Rate this post

À propos Sarah Dutrani

Grande passionnée du monde des vapoteurs, j'ai découvert la cigarette électronique il y a déjà 3 ans et je suis devenu une grande adepte ! Ancienne fumeuse de Tabac j'ai pu arrêter grâce à la cigarette électronique. Aujourd'hui je m'occupe du blog Kinamik afin de transmettre mon expérience sur le sujet.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués avec *

*