Accueil / Actualités / Retour sur la VAPEXPO

Retour sur la VAPEXPO

Quatre belles années d’exploration pour 10 salons professionnels pour la VAPEXPO de 2014 à 2018, ça se fête ! La rencontre internationale organisée par l’équipe de Patrick Bédué est en train de prendre une envergure mondiale, et pour cette 10ème session programmée en mars à Lille, son grand retour en France (après Moscou en 2017) a été chapeauté par une participation à grande échelle et un nombre de visiteurs incroyable.

La VAPEXPO, née en 2014 promettait déjà un appui considérable aux professionnels de la vape, et aujourd’hui, elle fait partie de la culture du vapoteur. Ce qui extraordinaire, c’est l’amplitude qu’elle prend d’années en années malgré la difficulté imposée par la conjoncture législative et administrative autour de la cigarette électronique. Depuis quelques temps (avec l’introduction de la TPD, la loi sur le vapotage en public et au travail…) on n’espérait plus autant de participants voire de visiteurs, à fortes mesures draconiennes préconisées sur le fait de vapoter. Pourtant, grâce à l’habileté et la bonne organisation des salons, c’est le contraire qui s’est passé puisque l’objet de la rencontre est de servir, guider, échanger et améliorer l’écosystème de la vape. En gros, la Vape expo est le jardin intime des amoureux de la cigarette électronique où chaque professionnel peut étaler ses produits, où chaque visiteur retrouve les nouvelles technologies, où le partenariat est optimisé, où la conférence de la vape est organisée…bref l’endroit ultime où l’on y doit être quand on est concerné par l’e-cig !

Un salon international pour une filière unique

Au début des années 2010, la vape et l’e-cig ont pris une tournure assez spectaculaire en Europe car, malgré leurs origines chinoises, la population européenne n’a pas attendu longtemps avant d’adopter le concept. C’est au niveau de la société de consommation que la plus grande surprise a été faite, car on était loin d’imaginer à quel point les Européens pouvait apprécier le produit miracle. Lorsque les investisseurs s’en sont rendus compte, ce fut alors le début d’une course effrénée, suivi d’une émergence de partenariats régionaux et internationaux, ce qui mena la vape jusqu’à notre époque où l’e-cigarette tient une place unique dans la société, l’économie, la science, et même la politique.

En 2014, le Sieur Patrick Bédué (entrepreneur et organisateur évènementiel) s’est rendu compte de l’importance de l’organisation de rencontres pour ces adeptes de la néo-cigarette. A cette époque, il n’y avait pas beaucoup de structure autour de la vape qui semblait se diriger vers un marché capitaliste sans base institutionnelle. C’est surtout le constat de ce manque de synchronisation (fabricant, distributeurs, consommateurs) qui a entraîné ce visionnaire vers une organisation de salon dédié à la vape et son environnement qui est la VAPEXPO.

Ce qui se passe durant la VAPEXPO

La dimension internationale de l’événement procure une ouverture totale aux différentes manières d’explorer la vape. Durant la rencontre, des centaines d’entités comme des investisseurs, des commanditaires, des médias (journaux, télévisions, émissions radio, blog…) ou encore des représentants institutionnels sont invités à collaborer pour offrir un échange dirigé et productif à travers l’Europe et le monde entier. Il est important de savoir que le monde de la cigarette électronique est en mutation constante, et à chaque phase de changement, l’ensemble des acteurs doivent agir en communion. C’est pour cette raison que les conférences et les débats sont organisés d’une manière très pensée à chaque session pour que les informations et le niveau d’action soient égaux pour tous.

D’ailleurs, à partir de l’instant où un salon est ouvert, la délocalisation de ces informations est assurée et il y a plus d’opportunités pour chaque professionnel d’évoluer dans la filière. A l’exemple des dernières séances, les changements légaux et administratifs ont traduit des thèmes très intéressants car au vu de la promulgation de la Loi européenne sur les TPD et les différentes règles imposées aux constructeurs, une certaine synchronisation devait être appliquée afin de protéger chaque entité.

D’autre part, c’est une occasion unique pour les professionnels de faire la promotion de ses services et d’interagir avec les consommateurs, ou encore d’établir de nouveaux contrats entre eux. Pour les fabricants e-liquides, d’e-cig et d’accessoires, il n’y a pas de meilleur endroit pour présenter les nouvelles technologies (clearomiseurs, atomiseurs, mods…) qui pourront être testés directement par les consommateurs. La rencontre entre la demande et l’offre se fait sereinement et directement et nous ne sommes pas surpris de l’effet multiplicateur que ce genre de rassemblement peut engendrer puisqu’à chaque VAPEXPO, des centaines de marques sont représentées dans différents stands quels que soient leur spécialités. En face l’affluence des visiteurs promet une expérience de vente (potentielle ou effective) totale, sans rappeler qu’une augmentation de plus de 60% a été enregistrée entre la première et la dernière édition.

La VAPEXPO agit pour la pérennisation de la vape

Les temps sont durs pour la vape internationale. Aux Etats-Unis, la FDA a menacé les fabricants et les consommateurs d’appliquer la loi sur l’application des contrôles stricts (pour ne pas dire impossible) aux produits. Le manque de synchronisation révèle directement le problème ainsi rencontré par les Américains car l’action en revendication est trop tardive par rapport à la décision de l’Administration. Effectivement, à force de campagne anti-vape, l’écosystème de la cigarette électronique n’a pas résisté aux lobbies faits par les mouvements alter-vaping, ce qui n’a pas laissé le choix aux responsable pour limiter son champ d’action.

En Europe, c’est par le biais de rencontres et de salons de ce genre que l’enfoncement est évité par la communauté de la vape. Il existe comme aux USA, des mouvements contre l’e-cig, des intox perpétrés et des études scientifiques qui tentent d’influencer la décision du parlement européen, cependant l’ensemble des professionnels sont bien organisés pour défendre avec synergie la vape dans tous les domaines. A partir du salon international, toutes les entités sont conviées à débattre sur les sujets importants (économiques, administratifs, légales…). D’ailleurs, le personnel et les organismes de l’Etat, les professionnels de la santé, du commerce et des relations internationales sont invités par Patrick Bédué à chaque exposition pour leur communiquer les vraies valeurs de la cigarette électronique sans passer par le lobby des médias et autres sources inconnues.

Pour résumer, c’est un évènement professionnel qui agit pour la promotion de la vape et de son environnement à travers des conférences (actualités de la vape, information e-cigarette, nouvelles réglementations, normalisations), des stands de vente (boutiques vapotage) et de tests sur les nouveautés cigarette électronique et accessoires (modeurs et cie), des échanges entre investisseurs (revendeurs e-cig, représentants) …. C’est aujourd’hui une institution de la vape qui permet non seulement aux vapoteurs d’explorer le monde de l’e-cig, que ce soit pour arrêter le tabac ou pour faire des affaires, chacun y trouve son compte.

Retour sur la VAPEXPO
Rate this post

À propos Sarah Dutrani

Grande passionnée du monde des vapoteurs, j'ai découvert la cigarette électronique il y a déjà 3 ans et je suis devenu une grande adepte ! Ancienne fumeuse de Tabac j'ai pu arrêter grâce à la cigarette électronique. Aujourd'hui je m'occupe du blog Kinamik afin de transmettre mon expérience sur le sujet.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués avec *

*