Accueil / Tests / Test E-Cigarettes / Test du Kit Kear de Smoktech.
Test Smok kear - Cigarette électronique

Test du Kit Kear de Smoktech.

Même les moins perspicaces d’entre vous l’ont certainement remarqué, l’abondance d’illuminations dans nos rues, les silhouettes rouges accrochées aux fenêtres et les tunnels de pubs télé orientés confiseries/fois gras/jouets semblent annoncer l’imminence d’un événement particulier. Non, non ce n’est pas la fin du monde, le calendrier Maya c’était l’année dernière et apparemment ça n’a pas fonctionné. Non c’est plus grave que ça…C’est Noël !

Et là vous vous dites qu’il va falloir encore une fois faire preuve d’originalité pour que le pied du sapin accueille des cadeaux dignes de ce nom. Dans ma tête de blogeuse amoureuse de la vapote l’idée de montrer la bonne voix à certaines connaissances toujours collées à leurs anciennes cigarettes n’a bien évidemment pas mis longtemps à germer.

Comme Kinamik (à la demande générale !) s’est lancé dans le test produit il était temps que nous nous attaquions aux kits. Et là j’ai du me mettre à la place du vapoteur débutant et c’est un peu la jungle. Beaucoup, beaucoup de grandes marques chinoises déclinant leur gammes chez à peu près tout le monde, et beaucoup, beaucoup de kit eGo parfois sans marque, d’autres fois (et je préfère cette démarche) constitués d’éléments de marques connues.

Je me suis détournée de ces solutions pour deux raisons :

1-  Je ne me suis jamais beaucoup exprimée sur le sujet mais je ne suis pas une grande fan des systèmes tank plastiques minuscules de Joyetech (qui d’ailleurs est en train d’évoluer la dessus au vue de leur dernières productions). Je reconnais que ces kits ont constitués une entrée dans le monde de la cigarette électronique pour bon nombre de personnes, que ce sont des produits efficaces et complets. Mais, il y a un mais, je ne les ai pas toujours trouvé pratiques et surtout respectueux des saveurs. J’ai bien conscience que ce sont des réflexions de vapoteuse ayant une certaine expérience (même si je ne suis pas si vieille que ça !), on ne prends aucun risque en commençant avec ces e-cigarettes, c’est une première étape valable mais j’avais envie d’autre chose.

2- Les kits cigarettes électroniques économiques eGo : batterie/Stardust/cordon usb, sont également efficaces, et en terme de rapport qualité/prix ils auraient ma préférence, mais encore une fois j’avais envie d’autre chose. C’est donc vers le kit Smoktech Kear ViVi Nova twist 900 mAh que s’est tournée mon attention.

C’est la boutique French Smoke qui m’a fournit ce petit kit fort sympathique (proposé au prix de 39,99€)  et je les en remercie. Certains vont s’étonner qu’on fasse un autre test avec French Smoke mais ils ont été parmi les premiers à s’intéresser à mes modestes travaux de rédaction et leur kit sort du lot. En d’autres termes je n’ai pas d’intérêt chez eux ! Voilà ça va mieux en le disant.

Voir Kit Smoktech chez FrenchSmoke

Smoktech depuis quelques temps déjà se fait une réputation plutôt enviable de marque construisant des produits fiables et bien conçus généralement très inspirés d’autres marques mais au moins eux le font bien. Je précise la chose car chez nos amis chinois la notion de propriété intellectuelle est plutôt floue et j’ai renoncée personnellement à savoir qui était le premier à avoir sorti tel ou tel dispositif.

Contenu du kit:

Smoktech a pensé à nous et a pensé, simplifié, et rapport qualité prix, du moins c’est que que j’en ai conclu.

kit cigarette électronique Kear de Smoktech

Ce Kit comprend:

  • 1 clearomiseur Mini ViVi Nova Smoktech.
  • 1 batterie eGo Winder 900 mAh lithium ion 3,2V à 4,8V Smoktech.
  • 1 bague pour cacher le pas de vis au format eGo.
  • 3 résistances à mèches longues Smoktech 1,8 2,4 3 Ohms.
  • 1 adaptateur mural pour cordon de chargement.
  • 1 cordon de chargement USB.
  • 1 flacon à aiguille 10ml.
  • 1 manuel.

Le minimum pour commencer à vapoter. Le minimum mais de bon éléments.

Montage et prise en main :

Le kit Smoktech Kear ViVi Nova twist 900 mAh est livré dans un boite à deux étages, la partie supérieure accueille la cigarette électronique elle même, les accessoires sont en dessous. Puisqu’on parle de potentiel kit pour débutant rien de compliqué au niveau de l’assemblage: la bague eGo est déjà montée sur la batterie, il ne reste qu’à visser le clearomiseur qui lui-même est complet et présenté avec sa résistance (en l’occurrence celle de 2,4 Ohms dans le kit du test).

kit cigarette électronique Kear de Smoktech

Il ne reste qu’à remplir le réservoir pour commencer à vapoter et je tiens à souligner la délicate attention de Smoktech qui à mis un flacon à aiguille dans les accessoires et c’est suffisamment rare pour être signalé.

Pour être totalement précise le Mini ViVi Nova présent dans le kit n’est pas le clearomiseur le plus pénible à remplir mais c’est toujours mieux avec un tel accessoire.

Mini ViVi Nova Smoktech

Parlons-en de ce fameux clearo. J’y ai fait référence au début de ce test il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver quand on cherche à déterminer qui est le véritable inventeur des produits à succès qui avec le temps deviennent génériques. Pour le ViVi Nova et sa déclinaison réduite, le Mini ViVi Nova, c’est tout de même relativement clair: la marque de référence est Vision.

Je suis donc toujours prudente lorsque je tombe sur un produit reprenant le nom d’un autre sans être construit par la marque d’origine. Vous devez vous dire: “et bien dans le monde de la cigarette électronique elle doit souvent pousser des cris …”
Et bien oui ça m’arrive souvent et à raison.

Clearomiseur Vivinova Smoktech

Dans le cas de ce clearo, De fait, l’aspect est différent du Mini ViVi Nova d’origine, les caps supérieur et inférieur montrent une hauteur moins importante mais le reste de la conception est identique. Pour les débutants vous êtes en face d’un système qui rassemble l’atomiseur et la cartouche en un seul élément. Sur le modèle d’un ViVi Nova il est entièrement démontable et si vous posez tout sur une table, vous vous retrouvez avec 5 éléments en comptant la résistance et le drip tip.

Clearomiseur Vivinova Kit Smoktech

Le détail qui m’avait fait douter chez Vision, à savoir les filetages plastiques du réservoir est, présent également, mais tout comme le Vision cette version Smoktech m’a rassurée à l’usage et je n’ai pas constaté les fuites qu’on peut toujours craindre.

Alors oui les filetages sont en plastique mais si vous ne vissez pas les caps comme des brutes (oui je m’adresse à vous messieurs !), les joints de silicones situés en haut et en bas m’ont parus de bonne qualité et en tout cas ne m’ont pas trahis lors de ce test.

Les résistances également sont différentes: on ne trouve pas les 4 mèches longues de Vision mais une grosse mèche, longue également, et qui fait son travail comme on le verra plus tard. Le montage est naturel et ne présente pas de difficulté particulière.

La logique du tout démontable se traduit dans l’usage facilité de ce clearomiseur, les caps bien que plus étroits que chez Vision, sont crantés et s’ôtent rapidement. Vous pourrez donc le nettoyer sans peine. Surtout, le remplissage (par le haut en dévissant le cap supérieur) est vraiment aisé, pourvu que vous ayez le bon sens de ne pas mettre votre e-liquide dans le tube central.
Mais encore une fois le kit Smoktech Kear contient un flacon à aiguille qui aidera les maladroits. La contenance annoncée de ce clearomiseur est de 2ml, comme souvent dans ce cas je ne m’amuse pas à remplir le réservoir jusqu’à la limite indiquée de 2ml. La prudence commande de rester dans la limite des 1,7ml, en gros un peu avant le trait de graduation si vous ne voulez pas noyer totalement la résistance, et risquer glouglou et autres bruits désagréables annonciateur de e-liquide dans le tube d’aspiration.
Pour être franche, le modèle d’origine Vision a le même défaut, et il n’est pas le seul. Beaucoup de clearomiseur à résistance haute prétendent à des contenances un peu optimistes par rapport à un usage sécurisé et efficace.

Et du coté de la batterie :

C’est l’autre petite chose qui m’a séduite dans ce kit. La batterie eGo Winder 900 mAh est une des réussites de Smoktech. La je ne vais pas chipoter à leur en disputer la paternité ou pas. Toutes les marques ou presque font aujourd’hui des batteries eGo à voltage variable et celle de Smoktech est plus qu’honnête. Le look d’abord, avec sa finition métal donne un coté soigné qui ne me déplaît pas et qui sort du noir habituel. On voit dès la prise en main que la conception est sérieuse, ça semble solide et fiable.

batterie eGo Winder 900

Rien à dire sur l’utilisation, la bague de réglage est facile à manipuler et la graduation très claire, ce qui n’est pas toujours le cas. Loin d’être un simple gadget, le voltage variable permet un usage plus fin, qui se traduit sur la qualité de la vapeur. Pas de crainte à avoir pour ceux qui n’ont jamais essayé, après un certain temps vous trouverez vos préférences naturellement.

La présence dans le kit de trois résistances de valeurs différentes vous assure une palette assez large de modulation. Dernier point à aborder en ce qui concerne la batterie: l’autonomie. Personnellement je trouve que les 900 mAh de l’eGo winder sont un compromis convaincant, ni trop, ni trop peu. L’usage du voltage variable, suivant que vous soyez “raisonnable” ou pas, agit évidemment directement sur la durée de vie de la charge. En ce qui me concerne et après l’avoir vidée une première fois (comme beaucoup d’eGo elle clignote pour vous signaler sa faiblesse), une recharge d’environ 2h30 m’a permis de tenir une journée entière sur un réglage moyen avec la résistance 2,4 Ohms.

Pas de surprise donc la batterie eGo Winder 900 mAh rejoint les standards d’utilisation des Spinner et autre twist.

Vapeur et Saveur :

Après tous ces détails techniques il est temps que je vous donne mon avis sur le rendu de cette cigarette électronique. Je dois le dire à l’usage mes craintes tournant autour du fait d’avoir à faire à une “version” du Mini ViVi Nova et pas au véritable produit Vision (à priori n’est-ce pas mais encore une fois je ne me suis jamais rendue en Chine pour savoir qui faisait quoi…) se sont envolées.

kit cigarette électronique Kear de Smoktech

J’ai effectué le test avec du E-liquide Halo Tribeca en 6mg, j’ai un peu de mal a passer à autre chose et puis je trouve cohérent d’effectuer mes essais avec le même e-liquide.

La production de vapeur pour un kit débutant est franchement excellente et passée la période de rodage, le goût “plastique” que je redoute toujours un peu sur ce type de consommable, s’atténue naturellement. Le placement de la résistance dans la partie haute du clearomiseur procure une vapeur chaude, qui sera normalement bien accueillie si vous venez de quitter les cigarettes classiques. Pour ma part je ne suis pas très “cliente” de vapeur trop chaude et c’est là que l’eGo winder peut jouer un rôle intéressant. La possibilité de jongler avec le voltage et de trouver la valeur de résistance qui vous convient est un atout réel de ce kit.

Autre chose appréciable, le réservoir étant visible dans sa totalité, à moins d’être particulièrement distrait on peut vérifier à tout moment le niveau de l’e-liquide. On peut voir d’ailleurs que la mèche va vraiment au fond du réservoir. Même s’il n’y a qu’une grosse mèche et pas quatre, je n’ai pas constaté de faiblesses dans l’approvisionnement de la résistance même en insistant lourdement sur le voltage. Coté aspiration le flux d’air est assez “résistif” et ça aussi ça séduira les débutants qui restent souvent sur le souvenir de leurs anciennes clopes sur lesquelles ils tiraient goulûment. Le rendu des saveurs est donc respectable pourvu qu’on insiste pas sur le voltage, mais pour être totalement précise cela dépend beaucoup de l’arôme choisi. Un e-liquide tabac supporte généralement plus de chauffe, on est là vraiment dans des histoires de goût et je me répète: je ne suis pas fan de vapeur trop chaude. Coté confort d’usage je me répète la aussi: le remplissage est vraiment facile, avec les deux caps vissés convenablement et le niveau d’e-liquide pas délirant je n’ai pas eu de problème de fuites.

Conclusion :

Pas de difficulté d’usage, de fuite, de casse tête lors du remplissage ou du montage. Un volume de vapeur qui m’a très honnêtement surprise, et la concurrence est rude en ce moment sur des consommable de cette capacité. Un kit accessoire complet et un look/packaging sérieux… En un mot j’ai plutôt aimé, voir franchement aimé. Si on reste sur l’idée de départ qu’il s’agit d’un kit pour débutant, tout est la pour commencer à vapoter, rapidement et efficacement. Littéralement c’est : je remplie le Clearomiseur, j’attends 5mn, je visse sur la batterie et c’est parti ! En capacité pure il peut convenir à un petit/moyen consommateur ou même un vapoteur plus assidu qui rechargera son Clearomiseur dans la journée, ce n’est pas non plus un drame.

Au delà de l’idée du Kit débutant, des vapoteurs plus confirmés peuvent aussi se laisser séduire par le voltage variable et la qualité de l’ensemble. On peut se montrer plus regardant sur le contenant plastique, sa “petite” contenance et sur la présence d’une seule batterie, mais il faut considérer le prix économique de l’ensemble. Tout cela fonctionne plutôt pas mal, merci donc à la boutique French Smoke de nous avoir fourni ce kit Kear de Smoktech qui sort de l’ordinaire, et a bientôt pour un nouveau test.

Rate this post

À propos Sarah Dutrani

Grande passionnée du monde des vapoteurs, j'ai découvert la cigarette électronique il y a déjà 3 ans et je suis devenu une grande adepte ! Ancienne fumeuse de Tabac j'ai pu arrêter grâce à la cigarette électronique. Aujourd'hui je m'occupe du blog Kinamik afin de transmettre mon expérience sur le sujet.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués avec *

*