Accueil / Actualités / Voyage en Thaïlande : n’emportez surtout pas votre vapoteuse

Voyage en Thaïlande : n’emportez surtout pas votre vapoteuse

 

La Thaïlande est un pays bien connu pour ses arts martiaux et ses paysages pittoresques, c’est un véritable petit paradis tropical idéal pour passer ses vacances ou pour découvrir de nouvelles cultures. Récemment, des touristes du vieux continent sont revenus de ce bel endroit avec une petite déception due à un problème légal : celui du vapotage ! Vous pouvez tout avoir dans ce magnifique pays, comme dans un film mythique sorti tout droit d’un scénario asiatique, mais il y a une règle d’or, vous ne pouvez pas vapoter. Cela est-il d’ordre sanitaire ? Une question de sécurité ou tout simplement une amertume contre les Européens ? Toute la question est étudiée ici, suivez le guide !

Le problème des e-cig, le témoignage des touristes européens.

Ils sont plusieurs à raconter cette mésaventure rencontrée en Thaïlande que ce soit dans la capitale, à Bangkok ou dans des provinces. Le vapotage et leur e cigarette leur ont coûté une amende. Certains ont même rapporté des menaces d’emprisonnement du au tabagisme ! De quoi mettre en joue le prochain baroudeur en quête d’aventure et de relaxation qui vapote à longueur de journée !

Une situation paradoxale que l’on ait pu imaginer et qui certainement, n’a pas été clairement communiquée, voilà comment résumer les histoires de ces aventuriers. Paradoxale puisqu’au moment où on s’attendait le plus à être interpellé pour une situation illégale, à la douane par exemple, rien n’a été signalé. Tout avait l’air d’être parfait suivi du sourire commode qui vous souhaite la bienvenue. Certains ont même pu passer quelques barrages de frontières sans subir de questionnement sur leur appareil vaporisateur.

La controverse n’est pas du tout compréhensible lorsqu’on suit cette logique puisqu’au moment où ces Européens s’apprêtèrent à se détendre avec une petite session de vape, au calme, dans la rue, les regards se sont mis à fuser et ils auraient été interpellés, voire menacés par des amendes et une peine d’emprisonnement (rapport non officialisé trouvé dans un forum).

A partir de là, le buzz est créé et les morses se partagent de bouche à oreilles comme quoi, emporter une vapoteuse en Thaïlande n’est pas du tout conseillé sous peine de vivre une aventure malheureuse dû à du vapotage passif. De quoi bannir les ambitions d’une petite escapade pour un vapoteur confirmé !

Du côté légal et réel, qu’en est-il ?

Grâce à quelques témoignages de résidents, on a quand même pu établir une logique légale et structurelle de la limitation. Effectivement, il s’agirait d’une limitation puisque la vap n’est pas complètement défendue. C’est par rapport à certains produits non agréés que la police et la section sanitaires du gouvernement posent leur veto. Aussi, le ministère a publié une note sur la nature du vapotage qui est essentiellement interdit dans les espaces publics, les emplacements clos, etc. Une limitation raisonnable et compréhensible tirée d’une bonne politique pour la santé publique, exactement comme la cigarette et les lois anti tabac, en France

Concernant les témoignages, ceux-ci ne sont cependant pas erronés puisqu’au moment où ils ont été interpellés, cette déclaration ne fut pas encore éditée, donc c’est un véritable flou juridique et structurel qui a été appliqué, de quoi expliquer cette situation.

Alors, on peut ou on ne peut pas ?

C’est là que le problème se corse. La véritable raison de la limitation est très floue, pour la question de vapotage, certainement, il ne doit pas y avoir de problème si on suit la réglementation et le respect des zones de lieux publics et clos. Quant à la nature de la vapoteuse et de l’eliquide, on est de moins en moins sûr.

Le ministère de la Santé, dans sa déclaration, a insisté sur le fait de la certification qui n’est pas encore acceptée par leurs laboratoires. Cependant, on peut trouver des vapoteuses en boutique spécialisée de vente de cigarettes électroniques, de clearomiseur et des e-liquides à l’intérieur du pays. Qu’en est-il ? Le ministre a énoncé quelques principes de base sur la non-conformité des produits contenant du propylène glycol, de la glycérine végétale et des matériaux de la cigarette électronique sans déclarer expressément sur la nature légale ou non de l’accessoire ou du vapotage.

Pour faire un résumé de la situation, chacun devra se tenir sur sa conviction et prévenir les éventuels risques d’une aventure pas très sûre concernant le vapotage. Un des résidents de Thaïlande a confirmé qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur des contraventions, des amendes voire des emprisonnements, la meilleure action à entreprendre serait de respecter les principes de base (fumer sa ecig dans des espaces ouverts, à faibles fréquentations), soit de prendre son pied chez soi, dans son hôtel, à l’abri de tout regard suspicieux. Dans un autre cas, cela dépend de l’endroit, certains ont rapporté par ailleurs que vapoter au nez d’un officier de police n’aura entraîné aucune amende ni sanction. Tout dépend de la situation, de la société et de l’environnement ; afin de ne pas compromettre votre séjour, vaudrait mieux éviter d’emporter sa vapoteuse personnelle et procéder à un achat légal sur terrain si c’est possible.

Quelques conseils pour vous aider à vapoter en Thaïlande

Bien évidemment si le problème se fait au niveau légal, il vaudrait mieux s’armer d’avance et ne commettre aucune erreur. Depuis la douane, informez-vous sur ce que vous pouvez emmener et ce que vous ne pouvez pas, insistez sur la situation sur le terrain et demandez à ce que vous soyez garantis de tout incidents. Apportez des pièces jointes, des factures et des notices qui témoignent de la nature de votre accessoire pour prouver que vous vapotez légalement.

Si vous n’êtes pas de nature caïd, renoncez à emmener votre accessoire personnel et demandez plutôt à ce qu’on vous renseigne une fois sur place sur les restrictions et les autorisations concernant le vapotage. Renseignez-vous auprès des spécialistes (boutiques réglementées et agréées) pour vous fournir un nouvel appareil avec des produits locaux, du moins pour éviter les problèmes de contrefaçon, ou de contrebande.

Vous souhaitez arrêter de fumer et procéder à la réduction de nicotine dans votre liquide ! Le sevrage tabagique va commencer dès à présent dans un cadre relaxant et idyllique. Cette lutte contre le tabagisme en Thaïlande via l’interdiction de fumer sa vap, vous aidera considérablement à vous décrocher de votre cigarette électronique.

Enfin, respectez la culture et la règlementation, il n’y a rien de plus contrariant pour un autochtone que de savoir ses droits bousculés par des étrangers. S’il y a des inscriptions, éloignez-vous, faites attention à toute sorte de situations bizarres ; dans des ruelles pleines de gens ou dans des cafés, faites comme si vous étiez dans une maison d’une autre personne. Demandez toujours avant ! Cela vous vaudrait le respect mais également une bonne détente de vape sans encombre.

 

 

Voyage en Thaïlande : n’emportez surtout pas votre vapoteuse
Rate this post

À propos Sarah Dutrani

Grande passionnée du monde des vapoteurs, j'ai découvert la cigarette électronique il y a déjà 3 ans et je suis devenu une grande adepte ! Ancienne fumeuse de Tabac j'ai pu arrêter grâce à la cigarette électronique. Aujourd'hui je m'occupe du blog Kinamik afin de transmettre mon expérience sur le sujet.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués avec *

*