Accueil / Dossier E-cigarette / Zoom sur les box tactiles

Zoom sur les box tactiles

Lecteur mp3, agenda électronique, GPS…sont des fonctionnalités qui sont passées de l’utopie vers la réalité grâce à l’évolution de la technologie. C’est à partir des années 2000, après l’apparition des tous premiers Smartphones que les accessoires intelligents ont commencés à faire partie du quotidien du consommateur lambda jusqu’à offrir des applications sur n’importe quel objet d’aujourd’hui, tel : les jeux vidéo sur les téléphones portables, les écrans tactiles sur les planches de bord des véhicules mais également sur les vapoteuses électroniques. Effectivement après l’apparition des box ecig électroniques, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant de découvrir une option tactile pour ajouter la touche high-tech à la vapoteuse.

Les box tactiles, une nécessité technique et esthétique

Bien que la lutte s’acharne autour des mods mécaniques et électroniques, la cigarette électronique high-tech se doit de remplir sa tâche ergonomique, et cela s’est tourné facilement vers les box complètes ou professionnelles qui comportent différents modes de vapes. Des grands constructeurs comme Eleaf ou Joyetech attribuent les contrôles tactiles à leurs produits phares pour attirer les férus de réglages aisés et rapides. C’est ainsi qu’on rencontre actuellement des cigarettes électroniques tactiles qui embarquent des fonctionnalités supplémentaires comme des horloges, des agendas ou encore des mini jeux pour compléter la valeur technologique de l’accessoire. Ce n’est ni plus ni moins qu’une stratégie de fidélisation qui permet à l’utilisateur de se divertir, et dans un autre contexte, les contrôles tactiles offrent plus de liberté et une facilité de prise en main sans équivoque par rapport aux vieux boutons qui cliquent. Par ailleurs, une ecig tactile est plus belle à regarder du fait de son air moderne. Posséder des box tactiles, est naturellement devenue une marque de distinction et cela influe tant sur la société de consommation que sur la balance de paiements des constructeurs.

Importance des écrans tactiles sur les cigarettes électroniques

Les box électro sont dotées de ces écrans pour naviguer à travers les réglages sans perdre de temps. Ce facteur temps est alors très déterminant du choix de la dalle choisie par les fabricants car, comme pour les téléphones ou les tablettes, il existe plusieurs modèles qui ne rendent pas la même réactivité selon la qualité et la technologie de l’écran. Une box puissante se doit de répondre à la fluidité des requêtes qu’on lui impose, soit en matière de réglage de mods : Contrôle de températures, puissances, bypass ou autres. Parallèlement, ceux-ci sont disposés à afficher des informations supplémentaires comme l’état de la batterie, les réglages internes (luminosité, couleurs, etc.), que l’utilisateur doit pouvoir atteindre rapidement. C’est pour cette raison que la qualité de l’écran importe afin de remplacer les touches physiques sans altérer la prise en main de l’appareil.

La technologie tactile diffère selon les objectifs marketings et bien évidement selon la catégorie de la cigarette électronique. Un appareil destiné à un usage simple (comme les box AIO ou all in one) peut hériter d’un écran tactile pas très pointu du fait que les paramètres qu’on lui demande ne sont pas très profonds (limité aux réglages de températures à petite fourchette ou des puissances faibles) tandis qu’une box pro doit être contrôlée par une dalle réactive et synergique avec les besoins du vapoteur. C’est le cas des boxs très puissantes qui peuvent varier les modes d’une seconde à l’autre, qui requiert donc une réponse rapide et efficace de la part de l’écran, faute de gaspiller de l’énergie ou de vapoter des nuages fades au moment d’atomisation.

Les technologies tactiles sur les boxs

L’écran tactile est un vieux rêve qu’on a rencontré dans les films de science-fiction avant d’apparaître sur les outils de la vie quotidienne. Pourtant, c’est une technologie qui ne date pas du second millénaire, utilisée bien avant par des techniciens informatiques spécialisés. On a rencontré les écrans tactiles sur des dispositifs de laboratoires dans les années soixante-dix. Il n’a plus cessé d’évoluer et aujourd’hui, cette technologie se démocratise dans toutes les formes d’appareils comme les fours électriques, les Smartphones, les cartes bleues, les montres, les télévisions les réfrigérateurs, les voitures etc… Cette technique s’applique actuellement aux vapoteuses électroniques, et selon les besoins du marché, les fabricants proposent plusieurs technologies aux consommateurs.

Parmi les différents types d’écrans tactiles, on peut en distinguer deux catégories prééminentes sur les boxs qui sont : l’écran capacitif, et l’écran résistif. Utilisées également sur les Smartphones et les tablettes, ces deux techniques sont réputées pour leur réactivité. Cependant, il y a un véritable challenge entre les deux.

D’abord l’écran capacitif (qui est plus ancien) répond aux besoins de confort de navigation en termes de fluidité car le contact avec les éléments récepteurs se fait directement à partir de la relation électrique entre le doigt et l’écran, par ailleurs, l’interface supérieure est en verre ce qui garantit une plus grande résistivité aux chocs extérieurs.

Après s’être rendu compte des anomalies de la technologie capacitive (en terme de précision surtout), les chercheurs ont développés d’autres techniques qui sont plus aptes à satisfaire les besoins généraux comme la luminosité, l’autonomie, et la gestion des points sensitifs. Effectivement, il est plus facile de naviguer à travers une interface résistive car les éléments réceptifs sont accompagnés d’une couche supplémentaire qui traduit le geste manuel avec plus de précision. Cette seconde couche permet également une meilleure visibilité et réponds aux pressions sans propriétés électriques (puisque l’activation se base sur la pression). Ce qui nuit à la dalle résistive, c’est sa fébrilité (même si son coût est inférieur à l’écran capacitif). Les rayures et les risques de fissures sont donc plus élevés sur ce type d’écran.

Que choisir pour la box

Il est évident que pour des instruments pointus comme les box professionnelles très puissantes ou « ecig 2.0 », il vaudrait opter pour les écrans résistifs qui sont plus précis. Le contexte d’utilisation quotidienne limite pourtant ce choix lorsqu’on regarde du côté de la résistance du matériau et les risques de fissures. En fin de compte, c’est à chaque utilisateur de reconnaître les atouts qui leurs sont favorables, vus que les écrans tactiles d’aujourd’hui s’équivalent du point de vue de la facilité de prise en main, et que la différence réside dans une sphère moins technique.

Zoom sur les box tactiles
Rate this post

À propos Sarah Dutrani

Grande passionnée du monde des vapoteurs, j'ai découvert la cigarette électronique il y a déjà 3 ans et je suis devenu une grande adepte ! Ancienne fumeuse de Tabac j'ai pu arrêter grâce à la cigarette électronique. Aujourd'hui je m'occupe du blog Kinamik afin de transmettre mon expérience sur le sujet.

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués avec *

*