Dossier E-cigarette

Cigarettes électroniques : des françaises haut de gamme

Comme nous le savons tous, les cigarettes électroniques, telles que nous les connaissons actuellement, sont détenues par dépôt de brevet par un chinois. Normal donc d’aller chercher les produits en Chine auprès de revendeurs.

Mais la Chine n’est pas le meilleur exemple de popularité et de confiance auprès des consommateurs français. Qualité médiocre des produits, conditions de travail parfois très dures, la Chine a toujours été pointée du doigt par les sociétés et les gouvernements étrangers.

Cependant, ne généralisons pas tout. De nombreuses entreprises chinoises proposent des produits et des services de grandes qualités, en respectant des normes internationales basées sur des critères de performances, d’hygiène, de qualité ou encore de conditions de travail. Il en est de même pour les cigarettes électroniques et c’est pour cela que certains français se sont lancés dans ce marché en train d’éclore.

Effectivement, c’est le moment ou jamais d’investir dans les cigarettes électroniques. La concurrence est encore peu nombreuse et assez frileuse. Et pour se démarquer, pour démocratiser la e-cig, pour encourager mais aussi pour rassurer à l’achat, certaines sociétés françaises ont fait le choix du “premium“. Des produits haut de gamme, élégant, “hype”.

C’est le cas de Hedonice. Tirant son nom du grec hedoné qui signifie “plaisir”, cette start-up française connaît un énorme succès dans les Alpes-Maritimes. Surfant sur la vague de la cigarette électronique, elle y ajoute sa touche luxueuse. La cigarette n’est plus un simple objet de plaisir, que l’on sort presque en cachette, mais elle devient un gadget moderne et “premium”, au même titre qu’un smartphone ou une belle montre. Cette nouvelle image mondaine de la cigarette électronique, cette nouvelle manière de l’appréhender nous fait penser aux débuts publicitaires de la cigarette classique.

Publicités cigarettes années 20-50 - Kinamik
Publicités cigarettes années 20-50 – Kinamik

Nous sommes dans les années 20-50 et la “clope” comme on dit, se démocratisait dans les foyers. Des marques comme Pall Mall, Camel ou encore Lucky Strike en faisaient les beaux jours dans des publicités aux couleurs criardes et à l’accroche attirante.

De jolies femmes pour des cigarettes à consommer sans modération. La cigarette électronique reproduit donc cette même percée chez le consommateur, dans un style “haute couture” à la française. Toutefois, et contrairement à la cigarette classique, la e-cig est beaucoup moins nocive.

L’avenir des entreprises françaises dans la cigarette électronique semble radieux, souhaitons que cela continue !

Cigarettes électroniques : des françaises haut de gamme
4 2 vote[s]
Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page