Actualités

Suisse‌ : la vape pour faciliter une prison sans tabac

Philippe Poirson, auteur du blog Vapolitique et membre de Sovape, analyse l’actualité suisse de la vape. Aujourd’hui, il se penche sur le rôle que pourrait jouer la vape dans le sevrage tabagique des prisonniers.

Le tabagisme en prison est endémique. Enfermés, issus de milieux défavorisés et souvent atteints de troubles psychiques, près de 80 % des prisonniers fument. “Les détenus n’ont pas le même accès que le reste de la population à la prise en charge usuelle du tabagisme”, souligne Christophe Al Kurdi du Groupement romand d’études des addictions (GREA), dans un rapport publié en juin 2020 disponible sur GREA.ch.

La surpopulation carcérale soutient le tabagisme

Conséquence, le taux de maladies liées au tabagisme est près de 50 % plus élevé en prison que dans la population générale, tandis que la surpopulation carcérale en Suisse empêche l’application de la protection contre la fumée passive. Absence d’accès à la vape et aux substituts nicotiniques, impossibilité de s’isoler d’autres fumeurs, ennui et stress concourent à rendre surhumain l’arrêt.

D’autant que la cigarette tient un rôle central de monnaie de substitution entre prisonniers. De plus, sur un plan symbolique, la décision de fumer (ou non) a été décrite comme “l’une des dernières fonctions sur lesquelles le détenu a le contrôle”, précise l’auteur.

Effets pervers des interdictions de fumer

Cependant des interdictions de fumer ont été imposées dans certaines prisons de pays anglo-saxons. Une baisse du tabagisme s’y est accompagnée d’effets indésirables. Violence des sevrages forcés, essor de marché noir du tabac et un taux de rechute abyssal notamment. Face à ses effets pervers, l’aide à l’arrêt et l’accès à “des alternatives efficaces au tabagisme pour ceux qui ne souhaitent pas arrêter” apparaissent essentiels.

Le rapport évalue la vape dans ce rôle sur la base de la littérature scientifique et de projets pilotes britanniques et français. Conclusion claire : pour réduire les méfaits du tabagisme actif et passif, “l’utilisation de la vape devrait être fortement encouragée en milieu carcéral” et a fortiori intégrée en cas de projet de prison sans tabac en Suisse.

https://vapolitique.blogspot.com/

https://www.facebook.com/Vapolitique/

https://twitter.com/VapolitiqueCH – @VapolitiqueCH

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page