Actualités

Suisse : le projet pilote d’Olten atteint son but

Aujourd’hui, c’est Philippe Poirson, auteur du blog Vapolitique et membre de Sovape, qui analyse l’actualité suisse de la vape. Il s’est penché sur une expérience encore trop rare en Suisse : l’arrêt du tabac grâce à la cigarette électronique. 

Dans une Suisse où même les antitabac semblent effrayés à l’idée de perdre la “bonne vieille cigarette”, le pari était osé. Il a réussi. Le projet pilote mené par le Sucht Hilfe Ost (SHO, un centre d’aide addiction) d’Olten, de décembre 2018 jusqu’en février 2020, a livré ses résultats. 17,5 % des participants qui souhaitaient arrêter de fumer ont réussi à l’aide du vapotage et des conseils délivrés par le centre d’aide.

Quelques participants venus avec l’objectif de réduire le nombre de cigarettes fumées quotidiennement ont même totalement arrêté. Au total, 14,1 % des personnes engagées dans le programme d’aide ont cessé de fumer, et les deux tiers d’entre elles ont ensuite également arrêté le vapotage.

Avec plus de la moitié des participants préalablement pris en charge par le centre d’aide pour d’autres addictions, et une moyenne d’âge de 47 ans, le projet pilote a touché des fumeurs de longue date aux profils plutôt difficiles pour quitter la cigarette.

La crise médiatique américaine a pesé négativement

Cependant, 56 % des participants ont abandonné en cours. Pour partie, à cause des obstacles classiques de l’arrêt tabagique, tels que sensation de manque, stress, toux. Les participants ont tendance à choisir des liquides peu dosés en nicotine, note le rapport d’évaluation.

Mais une des principales raisons d’abandon a été la couverture médiatique négative. À une polémique puérile initiée par la Ligue pulmonaire contre le projet dans la presse locale, a succédé la terrifiante vague de désinformation sur les lésions pulmonaires liées aux produits frelatés à la vitamine E du marché noir du THC aux États-Unis à l’été 2019.

Un impératif éthique

Doutes et peurs entretenus par les médias et crainte de la nicotine ont de toute évidence porté atteinte à une meilleure réussite du projet. Malgré tout, le SHO estime qu’il est légitime de poursuivre l’expérience : “le vapotage est une alternative moins nocive qui doit être recommandée aux fumeurs pour des raisons éthiques”, conclut-il. Ce n’est pas moi qui dirai le contraire.

Réf. : le rapport d’évaluation du SHO (en allemand) https://suchthilfe-ost.ch/media/E-Zigarette-Evaluationsbericht.pdf

Suivez Philippe Poirson sur

https://vapolitique.blogspot.com

vapolitique@gmail.com

www.facebook.com/Vapolitique/

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer