Dossier E-cigarette

Vapotage passif que sait-on sur le sujet ?

Que sait-on du vapotage passif ?

Le vapotage passif, c’est tout simplement, une exposition aux gaz diffusés par des personnes qui « fument » des cigarettes électroniques. Quels en sont les effets ?

Est-ce que le vapotage pollue l’environnement ?

L’e-cigarette produit inévitablement des gaz qui se répandent dans l’espace où elle est consommée. Durant la phase gazeuse, il y a le glycérol et le propylène glycol qui sont les principaux constituants du liquide des cigarettes électroniques. Parfois, on retrouve du parfum ainsi que des traces de nicotine. Citons également des résidus de métaux et de carbones. Dans tous les cas, les études effectuées dans le domaine ont fait état de taux inférieurs aux seuils considérés comme toxique ou cancérigène. Même en cas de vapotage intense, ces seuils ne peuvent être atteints.

Des rejets très éphémères

Les vapoteurs rejettent bien des gouttelettes en consommant des cigarettes électroniques. Toutefois, celles-ci disparaissent pratiquement après seulement une minute. Les personnes présentent ont donc à peine le temps de les respirer. Toutefois, il peut exister un risque par rapport aux gaz qui se forment lorsque les petites gouttes en question s’évaporent. Ces gaz mettent plus longtemps que les gouttelettes pour être éliminés complètement de l’atmosphère ambiante.

Comparaison entre tabagisme et vapotage passif

Une chose est certaine, il existe une grosse différence entre les répercussions du tabagisme et le vapotage passif. Dans le premier cas, l’entourage inhale des substances cancérigènes, des irritants, du monoxyde de carbone mais aussi des irritants.

Ce qui n’est définitivement pas le cas en cas de vapotage passif. En effet, l’entourage ne risque pas d’inhaler ces produits nocifs. Toutefois, la cigarette électronique serait à l’origine d’un passage de nicotine comparable au phénomène qui se produit en cas de tabagisme passif. Celui-ci pourrait irriter les bronches.

Bon à savoir

Les vapoteurs ont tout intérêt à opter pour une cigarette électronique de bonne facture afin de limiter les éventuels effets négatifs sur la santé. Une attention particulière doit également être portée sur la qualité du liquide de la cigarette électronique.

En outre, aucune étude n’a encore été menée pour déterminer si certaines catégories de personnes sont plus sensibles par rapport à d’autre face au vapotage. La vigilance est donc de mise.

Bien que les retombées du vapotage sur la santé ne soient pas aussi alarmantes que celles du tabagisme, il existe tout de même un risque qui ne saurait être négligé et qui va devrait prochainement faire l’objet d’études additionnelles.

 

Notez cet article

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page